20170821

Je vous le redis encore: sincères remerciements

Je vous le redis encore:
En ce jour 21 août… j’avais publié (il y a un an, deux ans ou trois ans...) plusieurs messages dont celui-ci que je trouve pertinent et adapté à la situation, il est intitulé:
Je vous remercie sincèrement
A vrai dire, je ne sais pas par quels mots vous exprimer mes remerciements suite à vos réactions favorables et encourageantes pour la création de ma page officielle dont j’ai même raté le titre, car je voulais dire: «La page officielle de Cheikh Boureima Abdou Daouda» au lieu de «Cheikh Boureima Abdou Daouda» tout court. J’ai essayé en vain de rectifier le titre mais le changement n’a pas été possible. Je sais que c’est plus facile et moins gênant pour beaucoup de gens de dire «J’aime la page officielle de Cheikh Boureima Abdou Daouda» plutôt que de dire: «J’aime Cheikh Boureima Abdou Daouda».
Dans tous les cas, les «J’aime» reçus rien que pour cette première journée, m’ont rassuré et prouvé que j’ai effectivement des frères et sœurs qui -sans me connaître physiquement- me portent au fond de leurs cœurs et apprécient les modestes efforts que je déploie dans le chemin de l’Islam.
Puisque je suis incapable de les remercier à leur juste valeur, je prie Allah qui les connaît, de les récompenser pour cet amour désintéressé, de leur accorder Son Amour ici-bas et dans l’au-delà et de m’aider à être à la hauteur de leurs attentes dans cette entraide à la connaissance de notre religion et à celle de certains principes de vie permettant d’aboutir à la motivation et au développement personnel.
En échange de cette démonstration d’amour et d’appréciation, j’ai décidé de rendre gratuit mon Blog de la Clinique Mentale et de n’attendre une récompense que de mon Seigneur Allah. Il est désormais gratuit et ouvert à tous sans toutefois oublier qu’il est en construction et je l’enrichirai au fur et à mesure que ma disponibilité le permettra.
http://clinique-mentale.blogspot.com
Une fois de plus, je vous remercie infiniment et vous prie d’être toujours indulgents avec moi car je ne suis qu’un être humain susceptible d’être en erreur ou de poser des actes ou de prononcer des mots qui peuvent ne pas rencontrer l’approbation de tous. Qu’Allah nous aide davantage, nous guide davantage et nous bénisse davantage!
Je profite de l’occasion pour rappeler à tous que l'objectif principal de tous nos efforts sur Internet et ailleurs, est de nous entraider à mieux connaître notre religion pour mieux la pratiquer. Il s'agit donc d’informer, de former et de réformer à l'ombre de l'Islam.
Nous ne pouvons que remercier Allah soub-hânahoû wa ta’âlâ d’être vous et nous à Ses nobles services et c’est une faveur et une grâce pour lesquelles nous devons doubler d’effort et de gratitude car quiconque Allah aime, Il l’emploie comme l’a précisé le Prophète çallallâhou ‘alayhi wa sallam.
Le travail pour l’Islam est une responsabilité qui pèse sur les épaules de chaque musulmane et de chaque musulman quel que soit leur niveau de connaissance et quelle que soit leur situation socioéconomique. Chaque musulman est tenu d’apporter sa petite pierre à l’édification et à l’épanouissement de l’Islam et des musulmans.
En Islam, le travail collectif comme le travail individuel, tout est recommandé bien que le premier l’emporte sur le second pour plusieurs raisons que la circonstance ne nous permet pas d’évoquer ici. Sachez cependant que si Mouhammad çallallâhou ‘alayhi wa sallam l’a emporté sur les autres prophètes et messagers c’est avant tout grâce à l’appui afférent de son Seigneur puis grâce à la qualité des Compagnons qu’Allah soub-hânahoû wa ta’âlâ lui a choisis à commencer par sa femme Khadidjah radiyallahou aneha et ses successeurs bien guidés Abou Bakr, Oumar, Ousmane, Ali et l’ensemble des ses fidèles Compagnons. Ceci signifie clairement que nous ne pouvons rien faire d’important sans votre concours ne serait-ce que par le truchement de vos pieuses invocations.
Cette religion à laquelle nous appartenons par la grâce et la bonté d’Allah, a besoin des femmes et des hommes pour la comprendre, la pratiquer, la vivre, la soutenir et la transmettre aux générations futures comme elle nous a été transmise par les prédécesseurs! Soyons donc parmi les meilleurs de ses adeptes!
Cheikh Boureima Abdou Daouda
Nouakchott, le 21 août 2015.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire